Les Producteurs de fruits et légumes du Canada (PFLC) se réjouissent de l'annonce faite le 24 mars par le service d'inspection de la santé animale et végétale (APHIS) du département de l'Agriculture des États-Unis (USDA) qui a déterminé que les importations de pommes de terre de consommation de l'Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.- É.) peuvent reprendre dans des conditions précises qui présentent peu de risques d'introduction de la galle verruqueuse de la pomme de terre aux États-Unis. APHIS prévoit de publier un arrêté fédéral décrivant les mesures d'atténuation supplémentaires requises pour les pommes de terre de consommation de l'Î.-P.-É importées aux États-Unis. La galle verruqueuse de la pomme de terre est un parasite de quarantaine de la pomme de terre et ne pose aucun risque pour la santé humaine.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a volontairement suspendu l'exportation de pommes de terre de consommation vers les États-Unis en novembre 2021 après la détection de la galle verruqueuse dans deux champs déjà réglementés de l'Île-du-Prince-Édouard. Après la publication de l'ordonnance fédérale américaine, l'ACIA devrait reprendre immédiatement l'autorisation des exportations de pommes de terre de table de l'Î.-P.-É. vers les États-Unis.

"Les exportations de pommes de terre de table vers les États-Unis représentent un marché important pour les pommes de terre de l'Î.-P.-É. et la restauration de ce marché est essentielle au bien-être économique des producteurs de pommes de terre de l'Î.-P.-É. et à l'économie de l'Î.-P.-É.", a déclaré Jan VanderHout, président de la PFLC. "Les progrès annoncés aujourd'hui constituent un bon premier pas vers la reprise du commerce des pommes de terre de l'Î.-P.-É."